La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

OBJETICIDE

À l'ère de l'obsolescence programmée, le projet Objeticide nous confronte à la fin de vie de nos objets. Le sens de leur mort se retrouve figuré par la consistance organique de leur intérieur et le sang qui s'en écoule. Cette personnification nous offre une vision macabre et insolite. La comparaison au vivant est immédiate, évoquant les relations profondes que nous entretenons avec nos objets... Chaque meurtre vient à acquérir un sens particulier, tout en restant cohérent dans la série. En exposition, les photographies sont proposées avec les sculptures "Compliscopes" qui réitèrent l'Objeticide en rendant comparse celui qui l'active. 

De janvier à septembre 2012

30 interventions urbaines

Paris / Berlin

 

Réalisé sur une période de neuf mois avec trente interventions effectuées en France et en Allemagne, Objeticide reste l'un des projets les plus conséquent. Avec des actions franches, spontanées et directes, ce projet représente l'un des projets le plus remarqué, commenté et exposé. Les objets, toujours sélectionnés pour leur bon état, sont repèrés dans la rue et directement charcuté sur le lieu de trouvaille. Initialement en parfait état, le choix de la plaie reste alors totalement libre, laissant ainsi place à une part d'improvisation décisive et directe. Le rouge comme seul couleurs utilisée. De la peinture acrylique dilluée à l'eau et 3 teinte de rouge en bombes permettent un travail de la couleur minutieux et détaillé. Une représentation du sang et de la chaire offert grace à la coloration des matériaux. Des déchirures violente d'ironie qui nous permet de poser un nouveau regard sur nos objets quotidien. 

 

 

L'exposition et la transmission du projet comme première préoccupation créative. Réussir à raconté le processus une fois celui ci terminé. Après une période de neuf mois, Objeticide se conclu dans la rue pour maintenant investir l'atelier. La retranscription du projet s'effectue alors dans le choix des photographies et dans la confections des œuvres qui permettrons la concrétisation de la scénographie d'exposition envisagée. Trente photographies en impression unique accompagnées de trois sculpture manipulablents nommés compliscopes et d'une mini éditions en trente exemplaires artisanales Objeticide incite à l'action du spectateur en lieu d'exposition. 

 

+ A PROPOS DU MÊME PROJET +

Share for support