La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

NATURE MORTE

Les Natures mortes sont des sculptures éphémères réalisées à partir de déchets alimentaires. Récupérer dans le caniveau de nos marchés parisien, ses fruits et légumes clinquant se sont vu attribués un sort tragique et injustifié: la mort avant consommation ! Jeter anodine-ment sur la voix publique, à la merci des nettoyeurs (accompagnés de Bennes & Karcher), leur exécution quasi immédiate ne laisse que peut de place au sauvetage. Seule une poignée d’aguerrit arrivera à temps, paniers et caddies vides au moment du rangement. Après la disparition totale du marché, les denrées récoltées pendant le rangement, sont remis en scène, au même endroit, là où il furent trouvés quelques heures plus tôt. Assemblés sur un lit de verdure, ses aliments disposé à même le sol se donnent alors à voir différemment…

De septembre à octobre 2014

9 interventions urbaines

Paris

Pour la première fois, avec ce projet, des éléments organiques intègrent la création extérieure. Sujet de convoitises, les déchets alimentaires de nos marchés sont ici mis à l'honneur. Soigneusement récoltés et repositionnés dans la rue, ils se transforment alors en matière première. Pour partager l'expérience extérieure, et faire découvrir l’envers du décor, la retranscription nait suite aux interventions extérieures. Des sculptures sonores, aux photographies superposées, l’exposition dévoile alors tout l’univers contextuel de la pratique urbaine. Le marché met tout nos sens en éveil. Mais que font ces fruits et légumes sur nos trottoirs?

       

Les marchés alimentaires extérieurs sont des événements fascinants. Urbains, prémédités, réguliers et éphémères, ils prennent place dans de nombreuses villes sans distinction de continents. Populaires,  et pratiques, les marchés transforment provisoirement nos lieux de vie publique en espace marchand. En quelques heures les lieux mutent avec une organisation sans fail, ou presque. Installation, vente, rangement, nettoyage, les étapes s'enchainent et laissent percevoir  un fait troublant. Chaque fin de marché trouve son lot de déchets comestibles. Avec une moyenne de deux kilos d'aliments jetés par stand, le sol se trouve vite jonché de fruits et légumes en tout genre. Après presque une heure sur nos trottoirs, ils sont ramassés par les éboueurs pour finir à la benne. Peu son ceux qui accordent attention à ses détritus luxueux.

Utiliser cette masse de déchets furtif comme matière première du projet NATURE MORTE. A chaque fin de marchés, effectuer une récolte bétonnière, qui représentera la consistance même de la création extérieure. Avec ces déchets collectés, créer une mise en scène qui propose  la  vision d'un panier garni abandonné sur le trottoir. Caddie, sacs, caméra et appareil photo sont les seuls éléments matériels nécessaire à la création de la composition extérieure. Après la disparition du marché, les trouvailles sont disposé au même endroit. Le regard des passants se trouve alors transformé par l'agencement des aliments. Une heure avant, presque répugnant, il en deviennent attrayant...

+ A PROPOS DU MÊME PROJET +

Share for support